RALLYE DU VAR – Des sensations et des frustrations

Rallye du Var – 25 au 27 novembre 2016

Des sensations et des frustrations pour LADY WAOO

Plongée dans la cour des grands, Lady Waoo côtoie sur le Rallye du Var tout le gratin des rallyes français, avec des noms, pour ne citer qu’eux, comme Delecour, Panizzi, Robert, etc.
Sans rougir pour autant, la belle et son équipage plongent dès le vendredi de nuit dans les réalités du terrain. À savoir une épreuve difficile, avec des virages tous les 60 mètres, de la pluie en guise d’apéritif et des routes humides, grasses et glissantes durant les trois jours.
img_5612Lady, Bruno et Ysatis Menestrier, (nouvelle copilote expérimentée), attaquent sous des trombes d’eau, ce week-end de Championnat de France par le « shakedown ». Pannes d’essuie-glaces puis de phares, le tout enrobé d’un épais brouillard créent les premières frustrations de cet ultime rendez-vous de l’année pour Lady Waoo, et avec, des chronos très moyens.
Si le samedi, de jour, la pluie s’en est allée vers d’autres contrées, en revanche la « chaussée–patinoire », demeure. Qu’importe, les bonnes sensations reviennent. Le trio prend du plaisir. Les chronos remontent au point d’occuper la provisoire troisième marche du podium de classe. Bruno tutoie même l’arrière de la BMW 318 Compact de Luc Pistachi, sudiste référent, en ne lui concédant qu’une seconde au kilomètre !
Le bonheur pris tout au long de cette deuxième journée se gâte dans la dernière spéciale, 40 kms de nuit dans Pignans. Le câble d’accélérateur casse dans le premier tiers de l’ES. En 9 minutes Bruno aidé par sa copilote réussit le tour de force d’une réparation de fortune, sortant à un train de sénateur de la spéciale.

Galères à répétition
Dimanche matin l’équipe change le câble. Les frustrations s’envolent, malheureusement pas pour longtemps. Sur le routier les menant à la Garde de Freinet, la courroie d’alternateur se fait la malle à son tour. Bruno et Ysatis réalisent un deuxième tour de force en la changeant ! Malheureusement quelques kilomètres plus loin, la galère ne les lâche pas. Cette fois-ci le faisceau électrique endommagé par la rupture de la courroie, stoppe définitivement Lady Waoo sur le bord de la route. La frustration est énorme face à l’incontournable abandon.

Le bilan mitigé du Var se partage entre de belles sensations, avec des « temps » emplis d’espoir se rapprochant des meilleurs, et de frustration, devant une Lady Waoo performante, mais encore en quête de fiabilité !

Dans tous les cas, merci à toutes et à tous de votre implication et ce de la part de Bruno Corsin et de toute l’équipe entourant Lady Waoo. Bonne année 2017, en attendant de vite vous retrouver pour de nouvelles aventures.

Jean-Philippe AURAY

Photos :  Bruno Bourgade, Nicolas Millet, Julien Pixelrallye, LB Rallye

Partagez cet article

Google+ Linkedin @Email to