interview

LADY WAOO : UNE BOMBE DE COURSE SUR MESURE…


lady-attitude-interviewVous vous présentez comme un projet original en tous points, en quoi l’est-il ?
« Je suis une voiture belle et unique, conçue pour être championne ! »
Mais qui êtes vous ?
« Je m’appelle Lady Waoo, alias une Volvo C30. »
Comment une Volvo C30, pardon Lady Waoo, élégante citadine avant-tout, peut elle se métamorphoser en bête de course ?
« De mon apparence originelle, je ne conserve que ma silhouette, et encore… Je perds du poids allégeant notamment mon châssis. Mon coach physique s’appelle Éric Leclerc. Vous le connaissez, j’en suis certaine.
Il a travaillé en F1 pour l’écurie Williams, en rallyes-raids avec Mitsubishi et pour bien d’autres structures aux renommées internationales. Il assure ma transformation de A jusqu’à Z. »
Vous me parler de votre corps, de votre ossature, mais qu’en est-il de votre puissance et donc de votre musculature ?

« Nous nous offrons l’expérience et les services de M Sport, (le préparateur officiel de Ford). Ce spécialiste m’équipe d’un moteur façonné uniquement pour moi, Lady Waoo. »
Pouvez-vous nous dévoiler en avant première les secrets de ce 2 litres ?
« 280 chevaux, que des pur-sang, prêts à bondir, sur la base d’un 4 cylindres 16 soupapes. Malheureusement, je préfère pour l’instant ne pas en révéler plus. Mais vous saurez tout en temps utile, parole de Lady Waoo… »
Une ligne de charme, de l’originalité, de la technicité de pointe et de la puissance à revendre, vous voulez quoi, être championne du monde ?
« Non, soyons sérieux, mais championne de France, oui !
Petit point de détail, mais qui va piloter Lady Waoo ?
« À votre avis, ça ne peut-être qu’un pilote de premier plan. N’essayez pas de me demander son nom, vous le saurez, mais le moment venu. »
Vous êtes extrêmement ambitieuse ?
« Oui totalement. Non seulement je veux être la plus belle, mais aussi la plus rapide et la plus forte, sinon quel intérêt de monter un tel projet ? »
Par Jean-Philippe Auray