Lady Waoo, un sacré tempérament !

 rallyevins

Lady Waoo, un sacré tempérament !

Il fallait à Lady Waoo et toute son équipe un test grandeur nature, une sortie en live pour connaître son potentiel exact. Savoir ce que la belle cache sous sa séduisante parure quand la concurrence faire rage. S’étalonner par rapport aux autres voitures de rallye.

Il fallait voir. Mais pas folle la guêpe, elle n’affichait au départ du Rallye des Vins-Mâcon (13 et 14 juin), aucune prétention ni objectif particulier. Rouler, attaquer, tester, améliorer, développer, observer, analyser pour corriger ensuite. Que demander d’autre pour son premier rallye en tant que concurrente ? Rien…

Emmenant à son bord Bruno Corsin aux manettes et Patrice Perrusset aux notes, Lady Waoo signe dès l’ES 1, un 12ème temps scratch ! Le ton est donné. Madame n’est pas là pour faire de la figuration. D’autant qu’elle voit bien qu’elle ne laisse pas indifférent le public. En plus la bougresse séduit.

En verve, elle s’offre le 7ème chrono de l’ES.4. Bruno et Patrice sont aux anges, l’équipe qui les accompagne avec. Mais des petits problèmes de démarreur dans la dernière épreuve chronométrée du samedi coûte 2 minutes à l’équipage. Du coup le trio, Lady Waoo, Bruno Corsin et Patrice Perrusset rétrograde de la 13ème à la 33ème place au général provisoire, à l’issue du samedi.

Ne parvenant pas à trouver la solution durant les 40 minutes d’assistance avant d’entrer en parc fermé, point d’orgue de la première journée, le staff de la belle, ne peut faire mieux que de la libérer le lendemain matin avec 9 minutes de retard ! Rien de grave en soi. De la 33ème place le trio revient à la 11ème place, s’octroyant au passage le 7ème chrono dans l’ES.9 ! Au final Lady Waoo sous le coup des pénalités de retard se classe 39ème !

Qu’importe. « Elle a un sacré moteur, de sacrés freins, de sacrés suspensions, un sacré châssis. Nous n’étions pas affûtés en pneus. J’ai calé au démarrage. Elle a un potentiel extraordinaire. Moi je n’ai pas couru depuis 18 mois. Je dois aussi me régler. Nous avons eu un super accueil de la part des gens et des spectateurs. Nous sommes impatients de continuer. A priori nous prendrons le départ du Rallye International de Bourgogne de la Côte Chalonnaise les 12 et 13 juillet prochain », conclut avec un large sourire Bruno Corsin, un homme heureux.

Jean-Philippe AURAY

IMGP0216

 

Partagez cet article

Google+ Linkedin @Email to