Des Vins-Mâcon bien vendangés !

RALLYE DES VINS – Mâcon 2018

Des Vins-Mâcon bien vendangés !

Entre une troisième place au final de Groupe et de Classe F2014, une Lady Waoo au top sans le moindre grain de sable pour enrayer sa belle mécanique et une bagarre sans relâche à trois avec François Wenger (206) et Dimitri Audet (ex 306 de Lecki), le bilan des Vins-Mâcon brille comme le soleil de cette fin de mois de juin.

Un rallye bien vendangé par le trio Bruno Corsin, Olivier Mathias (une première entre les deux hommes réussie avec cet expérimenté copilote) Lady Waoo, à une cadence qui augmente de sortie en sortie. « Ça va de plus en plus vite, raconte Bruno souriant. Sans la meute des intouchable R5, au lieu d’une 21ème place au général, nous entrerions dans le Top 10. Lady Waoo se révèle de plus en plus performante. Nous sommes notamment plus fins dans les réglages. Nous avons même signé une ou deux fois des meilleurs chronos que l’intouchable avion de chasse Wenger. Maintenant je ne suis pas encore qualifié pour la Finale de la Coupe de France en octobre à Chalon. Y parvenir, ce qui est largement encore possible, même s’il faut aligner les résultats, sera déjà une victoire pour cette saison ! »

Temps forfaitaires défavorables

Mais revenons aux Vins-Mâcon. À 48 h du départ s’est achevé à l’arrache le remontage de la belle. Sauf qu’à deux jours du grand bain, la pompe électrique ne marchait pas. Il a fallu faire appel au brillant électricien de voiture de course Jiji (Double J Concept) pour réparer la récalcitrante.
Et puis, manière de pimenter ce rendez-vous en terre mâconnaise et de prendre un p’tit coup d’adrénaline, le vendredi de ce relevé « 2ème Division », un cardan joue les filles de l’air au moment d’entrer au Parc fermé. Heureusement tout rentre rapidement dans l’ordre. À 19 heures pétantes, Lady Waoo en ordre de marche a rejoint ses copines gonflant un plateau dense et qualitatif dans toutes les catégories.

Le samedi la bagarre sans relâche entre Wenger, Audet et Corsin animent le Groupe F 2014, avec un avantage pour le premier. Malheureusement dans le même temps de nombreuses sorties de route obligent la direction de course à neutraliser trois des 6 spéciales du jour, et à attribuer un temps forfaitaire, de 10 secondes défavorables pour Lady Waoo sur l’ex-306 Lecki d’Audet.

Le dimanche matin Bruno repart avec 17 secondes de retard sur Dimitri. Le duo en lutte pour la deuxième marche du podium joue au chat et à la souris. Lady Waoo réduit un peu l’écart. Mais dans l’avant dernière épreuve chronométrée Bruno aborde trop vite une courbe. Debout sur les freins, relâche roule sur l’herbe, tape un poteau téléphonique qui renvoie Waoo en sens inverse en un spectaculaire tête-à-queue. Plus de peur que de mal et juste un peu de carrosserie en perspective. Le peu de temps perdu ne change rien au classement final.
Se laissant glisser jusqu’à l’arrivée, le trio monte à nouveau nouveau sur une marche du podium, en bronze cette fois-ci, en attendant de vite retrouver l’or.

Prochain rendez vous les 143,60 km de spéciales autour de Saint-Marcellin, en région Rhône-Alpes, les 29 et 30 juin prochains.

Jean-Philippe AURAY

Photos : DG Photographer – Alexis Augey – : MAX Photographie

Partagez cet article

Google+ Linkedin @Email to