Aller chercher la qualification pour la Finale de Chalon

 

Aller chercher la qualification pour la Finale de Chalon

À un mois de son point d’orgue, (la Finale de la Coupe de France des Rallyes à Chalon, du 19 au 21 octobre), le bilan de la saison 2018 de Lady Waoo s’énonce en positif. En revanche il ne reste à Bruno Corsin, plus que deux épreuves, (Hautes-Côtes et Saint-Yrieix) pour tenter d’être parmi les 21 qualifiés du Comité Bourgogne – Franche-Comté.
Une tâche qui s’annonce ardue après son abandon à Autun sur casse mécanique, et ce, malgré une 3ème place de classe au Saint-Marcellin et une 2ème place de groupe et de classe à Matour.

Découvrant les routes iséroises de la vallée du Grésivaudan, Lady Waoo adopte de suite ce circuit en virages et rapide. Sans aucun souci au pays de l’éponyme fromage, délicieux quand il est bien affiné, Bruno termine 19ème au général et manque d’un rien le bronze dans le groupe de ce relevé national !

En revanche à Matour, en terre connue, confirmant sa forte progression tout au long de cette année riche en compétitions, la Belle s’offre une « balade » de santé. Derrière un Parmeland intouchable au volant de sa Clio 2, Lady Waoo et Bruno ne laissent à personne l’espoir de monter sur la deuxième marche du podium du groupe et de la classe. Au général, ils occupent au final le 11ème rang.

Enfin, Autun (une découverte) se limite à une spéciale. Dans la deuxième épreuve chronométrée, le triangle de suspension inférieur casse, provoquant l’abandon immédiat.
« C’est la première fois de la saison qu’une pièce mécanique nous lâche », précise le pilote mâconnais.

Ce résultat vierge ajouté à la sortie des Gueules Noires, repousse Lady Waoo à la 29ème place des candidats en course pour la Finale de Chalon.

Avec 275 points à ce jour contre 320 pts pour le 21ème et dernier qualifié, la marge de manœuvre s’avère faible. Bruno Corsin doit donc engranger un maximum de points aux Hautes-Côtes et à Saint-Yrieix en Haute-Vienne (théâtre de la Finale 2019), pour espérer décrocher son billet pour Chalon. « Nous faisons le maximum pour et pour ne rien regretter ! » conclut Bruno.

Jean-Philippe AURAY

Photos : Bruno BOURGADE

Partagez cet article

Google+ Linkedin @Email to